Les techniques de Black Hat dont il faut se méfier (aka les trucs à éviter dans le SEO à la Fiverr)

chapeau noir black hat avec un homme masqué en noir

Le SEO, c’est comme la crème glacée, il y a plusieurs formats, types, goûts. Tout le monde aime ça, mais la crème glacée maison et la premier prix du magasin, ce n’est pas la même chose ! Et bien le SEO c’est pareil. Il y a ceux qui font monter la sauce, juste le temps de vendre des prestations et d’autres qui s’appliquent à produire des résultats de qualité. 

Il y a une distinction entre le white hat SEO et le black hat SEO. Les pratiques employées par les SEO black hat impliquent des raccourcis et des activités qui sont clairement contre indiquées dans les consignes de Google. La raison principale pour laquelle certains sites préfèrent utiliser des techniques black hat : ça prend moins de temps (et donc moins d’argent) !

Certaines de ces techniques Black Hat peuvent paraitrent attrayantes pour de nombreux débutants en SEO. Apprendre les bonnes pratiques pour augmenter son trafic organique, cela prend du temps…et il faut savoir par où commencer ! L’intérêt des techniques Black Hat, c’est qu’on obtient des résultats très rapides. Le côté négatif de ces techniques c’est que l’on perd ses résultats très rapidement aussi tout en déclenchant une pénalité Google dont il est beaucoup plus dur de se débarrasser que si les choses avaient été faites en respectant les règles du jeu. 

Quelles sont les sanctions de Google?

Pingouin

La mise à jour Penguin a été lancée en 2012. Google s’appuie fortement sur les liens qui pointent vers un site pour déterminer l’autorité d’un site Web. La mise à jour de pingouin visait à pénaliser les sites qui abusent de techniques de linkbuilding (l’obtention de liens artificiels). Plus de 10% des résultats de recherche ont été affectés, dont certains ont disparus entièrement des résultats de recherche Google.

Panda

La mise à jour de Panda est un peu différente. Son objectif est de filtrer les résultats de recherche afin d’empêcher le classement des contenus de “qualité inférieure”. Bref, cela vise les contenus pourris, inutiles, copiés, volés, générés par des scripts douteux. La définition de contenu de «faible qualité» est subjective, mais Google offre des informations assez claires sur ce qu’il considère être du contenu de qualité. 

Quel est l’impact des pénalités de Google?

Si votre site Web est affecté par une pénalité Penguin ou Panda, le résultat est le même pour vous : cela veut dire une perte de vos positions au sein des résultats de recherche de Google. Qui dit perte de position, dit perte de visibilité et donc une chute de votre trafic organique. Tout ça à cause de quelques méthodes Black Hat pour donner un boost à votre site Web. En moyenne, le trafic organique représente 60% du trafic d’un site. Une pénalité Google causé par du SEO à la Fiverr est donc plus une malédiction que le miracle promis par le spécialiste SEO qui vous vend cette prestation. 

Les stratégies black hat à éviter 

Il existe beaucoup de stratégies black hat pour permettre de se positionner dans les résultats de recherche de Google. Certaines fonctionnent encore très bien. Cependant, les plus connues mènent directement à une pénalité et une perte du trafic organique. 

Les pratiques de linkbuilding qui peuvent causer une pénalité

Attention aux liens louches qui pointent vers votre site. Google pingouin pénalise les liens de ce type. Voici les tactiques à éviter : 

  • L’achat de lien est officiellement déconseillé par Google. Acheter des liens de mauvaise qualité et un moyen parfait de se faire pénaliser de manière automatique ou manuelle (un humain chez Google signale votre site). Oui, l’achat de liens, ça laisse des traces. Un expert peut facilement voir les chats de liens d’un site. 
  • Les liens réciproques : à l’époque, l’échange de liens, ça marchait vraiment bien. Maintenant, il faut faire attention à comment l’échange de lien se fait et surtout veiller à ne pas susciter les foudres de Google avec des échanges du types PBN (private blog network). 
  • Lien en pied de page : ah les liens dans le footer ! Faites attention si vous mettes un lien dans le footer, il se retrouve sur chacune des pages. Dans certains cas, quand le lien est clairement acheté et cela se voit, cela cause des pénalités. Nous avons aussi vu des cas où cela ne cause pas de problème…Google ne pénalise pas toujours ces liens, surtout quand c’est un lien qui indique le créateur du site Web. 
  • Les liens cachés : les liens cachés des humains et faits juste pour Google…c’est une pénalité presque garantie de nos jours. De tout ce que je liste ici, c’est la pire chose à faire. 
  • Spammer la section commentaire des sites Web : un lien mis dans les commentaires sans aucune valeur ajoutée pour les utilisateurs, Google n’aime vraiment pas ça car c’est fait uniquement dans le but de tricher. 
  • Les ancres de liens spammy : la suroptimisation de liens se fait par les ancres aussi. Si vous n’arrêtez pas d’utiliser le même mot pour mettre des liens vers votre contenu…Google va le remarquer car cela n’aura pas l’air naturel. La seule exception à cette pratique : le nom de marque. Google comprend bien pourquoi vous avez autant de liens sur votre nom de marque car c’est naturel. 

Les pénalités Google liées au contenu

Contenu dupliqué : copier coller ou vol de contenu

100% original - évitez le contenu dupliqué

Produire du contenu de qualité, ça prend du temps et du travail. Résultat : certains copient le contenu de l’entreprise ou bien le volent d’un autre site Web. Google est très stricte au niveau du contenu volé mais si vous dupliquez votre propre contenu, cela ne vaudra pas une pénalité. Le vol de contenu en ligne peut mener à une pénalité Google. 

Suroptimisation ou Keyword Stuffing

Trop d’une bonne chose n’est pas une bonne chose en SEO. Début 2000, mettre 60 fois le mot “chaussures” dans un texte permettait de se positionner. Mais aujourd’hui, avec toutes les avancées en apprentissage machine et en intelligence artificielle…on évite !

Contenu caché ou cloacking

Pourquoi est-ce que cette technique est connue ? À l’instar des liens cachés, certaines personnes pensent pouvoir inclure un contenu destiné aux robots en le cachant. Cela se fait en mettant le contenu dans la même couleur que l’arrière-plan du site. À l’époque, cela permettait de fourrer des mots clés un peu partout sans affecter l’expérience utilisateur. Aujourd’hui, la priorité est donnée aux utilisateurs sans faute. Le contenu caché, c’est une mauvaise expérience pour tout le monde donc cela résulte en un pénalité. 

Site piraté

Source du visuel : Google

Si votre site Web est piraté ou si du code malicieux est injecté et que cela est découvert par Google, l’accès à votre site peut être bloqué aux visiteurs venant du moteur de recherche. Cela cause une perte de confiance du côté de vos visiteurs mais aussi une perte des positions SEO. Il est vrai que Google signale aux propriétaires de sites s’ils se sont fait hacker (via Google Analytics ou Google Search Console), cela n’empêche pas de se faire pénaliser sur votre site contient du code malicieux. 

Peur de ne pas faire la bonne chose ? Peur de ne pas être bien pris en charge au niveau SEO ? Faites-nous signe !