SEO pour PME : 5 principes de référencement naturel à connaître

le SEO pour les PME

Vous avez créé une entreprise pour faire ce que vous aimez et maintenant vous vous retrouvez à patauger dans des tâches qui n’ont rien à voir avec cela. Vous gardez la trace des reçus, vous payez les factures, vous êtes le principal représentant du service clientèle et vous êtes le concierge. Oh, et quelque part là-dedans, vous devez trouver le temps d’être le directeur marketing et espérer qu’il vous reste du temps pour faire ce pour quoi vous avez créé une entreprise.

Nous allons examiner certains des principes de base de l’optimisation des moteurs de recherche que tout propriétaire de petite entreprise devrait connaître. Il n’est pas nécessaire de les maîtriser, il suffit de comprendre :

  • Ce qu’ils sont.
  • Leur impact sur la recherche.
  • Ce à quoi vous devez penser lorsque vous essayez d’apprendre les stratégies qui les entourent ou lorsque vous engagez quelqu’un qui, espérons-le, les maîtrise déjà.

Principe SEO 1 : Intention de recherche

les intentions de recherche et le SEO

Le contenu est ce que les moteurs de recherche utilisent pour satisfaire les intentions des utilisateurs. L’intention de l’utilisateur domine et le contenu est le moyen d’en tirer profit. Vous devez vous poser plusieurs questions avant de prévoir le type de contenu que vous allez produire :

Quel contenu augmentera les chances que vous répondiez aux attentes des utilisateurs des moteurs de recherche ?

  • Votre intention : vous voulez vendre des chaussures.
  • L’intention du visiteur : il veut trouver des informations ou il se peut bien que ce soit pour acheter des chaussures. il existe de nombreux sites sur lesquels Google peut choisir pour répondre à cette intention.

Google ne cherche pas à satisfaire votre intention, il cherche à satisfaire celle du chercheur. Vous avez besoin de contenu parce que vous devez répondre aux attentes des utilisateurs.

Principe 2 : Liens : maillage interne et linkbuilding

maillage interne et liens entrants

Les liens sont l’un des signaux les plus importants. Le link building est un véritable défi, même pour les professionnels chevronnés de l’optimisation des moteurs de recherche. Le linkbuilding est l’activité d’acquisition de liens Web qui pointent vers votre site Web. Les relations presse peuvent vous aider mais vous devez penser aux liens à votre portée. Le maillage interne est le même concept mais appliqué à vos pages internes. Il faut améliorer les liens dans vos pages Web qui vont pointer vers d’autres pages internes.

Pourquoi les liens sont-ils importants ?

On peut considérer un lien comme un vote de confiance concernant votre réputation. Certains votes ont plus d’influence que d’autres. Lorsqu’un site vous renvoie à un lien, plus la page de lien est forte et plus le lien est visible, plus il compte. En fait, plus un lien est susceptible d’être cliqué sur Internet, plus il a de poids.

Ce qu’il faut rechercher dans un lien externe

Je ne vais pas entrer dans les grandes lignes de l’évaluation des liens, c’est différent dans chaque scénario, mais il y a une quelques règles de base à à respecter :

  • Est-ce que le lien semble légitime ? Si la réponse est « non », il est probable qu’il ne sera pas pris en compte. S’il n’y a aucune raison pour que le lien soit sur un site, ne vous embêtez pas à l’y mettre. 
  • Si le lien n’est pas utile au visiteur sur une page, il est probable qu’il n’aura que peu de poids.
  • Vos concurrents ont-ils le lien ? Si oui, il y a des chances que ce lien soit bon pour vous. Le fait qu’un concurrent obtienne un lien d’un site spécifique n’est pas nécessairement un signe que ce lien est bon. Mais un site qui renvoie à 3 ou 4 de vos concurrents bien classés l’est probablement. 
  • L’ancre de texte/la lisibilité sont importants
  • L’ancre de texte contient un mot clé et correspond à ce que l’utilisateur attendrait en cliquant sur le lien.

Principe 3 : Technique

SEO technique pour PME

L’impact du référencement technique se fera généralement sentir le plus fortement dans les domaines suivants :

  • La vitesse de chargement du site 
  • Données structurées / Schéma
  • Gestion des redirections
  • Scripts comme Google Tag Manager, Google Analytics, etc.
  • Problèmes de contenu tels que la duplication et les balises canoniques incorrectes
  • Sécurité et passage en HTTPS.

Le référencement technique est un vaste domaine avec des exigences et des aspects variés, qui dépendent du type de site, du CMS (le cas échéant) et du serveur/environnement d’hébergement. Si vous n’êtes pas un technicien, ce n’est pas votre domaine et je ne peux pas vous en recommander assez de consulter un expert plutôt que de risquer une chute de trafic. Vous pouvez facilement faire plus de mal que de bien.

Principe 4 : le référencement local

PME et SEO local

Le SEO local, c’est un autre type d’optimisation pour les moteurs de recherche. Cet article n’a pas pour but de présenter les stratégies spécifiques mais plutôt les domaines et les principes que vous devriez prendre en considération. Mon conseil ? Il faut mettre l’emphase sur les requêtes de nature locale, les mots clés locaux que les compétiteurs ne connaissent pas aussi bien que vous. Voici ce qu’il faut analyser :

  • Le schéma organisationnel qui s’applique à vous et le fait de le placer sur la ou les pages.
  • L’intégration d’une carte Google Map de votre inscription à Google My Business (vérifiée) sur votre page de contact.
  • Vérifier votre entreprise et votre localisation avec Bing.
  • Vous devrez également accorder plus d’attention aux petits journaux et sites locaux qu’aux grands journaux et sites nationaux dans vos efforts.

Principe 5 du SEO : l’apprentissage machine

PME et apprentissage machine

La plupart d’entre vous ont déjà entendu parler de l’apprentissage machine. Google a nommé la première introduction d’apprentissage machine au sein de son algorithme RankBrain. L’apprentissage machine donne aux moteurs de recherche la capacité de mieux comprendre le contenu comme le ferait un humain et le contexte. L’apprentissage machine et l’IA vont faire avancer les moteurs pour comprendre ce qui doit être classé, et pas seulement ce qui est classé. L’apprentissage machine, à mesure qu’il se développe, c’est remettre au moteur la puissance de :

  • Traiter des quantités massives de données.
  • Comprendre la signification de ces données et la façon dont les différents points sont reliés.
  • Utiliser ces informations pour adapter les résultats à la meilleure probabilité de répondre à l’intention d’un chercheur individuel.
  • L’apprentissage machine met entre les mains des moteurs la capacité de lire ces signaux comme le ferait un humain.