Les balises H1, H2, H3 : pour un texte structuré et bien visible

Livre Table Matiere
Livre avec table des matières
Crédit photo ASTERISK KWON

Tu es rédacteur tout comme moi, et tu te questionnes sur le rôle des balises H1, H2 et H3 en SEO ? Ça tombe bien, je viens justement d’avoir un petit cours 101 sur le sujet. D’abord, sache que ce n’est pas une langue étrangère. Au contraire, c’est plutôt simple et, en plus, ça répond à deux objectifs : bien structurer ton texte, et positionner tes mots-clés sur les moteurs de recherche. On aime, n’est-ce pas ?

Au préalable, les outils

Voici une marche à suivre qui te permettra d’obtenir des informations super pertinentes sur la hiérarchie de contenu des sites web que tu visites.

  1. Que ce soit dans Chrome ou Firefox, installe l’outil « web developer toolbar » sur chrispederick.com. Une fois cette extension installée, tu apercevras un petit écrou dans ta barre de navigation.
  2. Rends-toi sur le site du Quartier artisan. On va utiliser cet exemple puisque cette organisation souhaite revoir la hiérarchie de contenu de son site web.
  3. Clique ensuite sur ton nouvel ami, l’écrou. Tu verras que tu as désormais accès à plusieurs informations sur la page.
  4. Finalement, clique sur « View document outline ». Tu pourras visualiser la hiérarchie de contenu de ta page.
Titraille: hiérarchie de contenu d'une page web

Petite analyse du contenu SEO de ce site

J’ai fait beaucoup de recherches pour trouver un bel exemple de hiérarchie de contenu. La plupart des sites que j’ai visités n’avaient pas de structure, et on ne savait aucunement de quoi il s’agissait. Donnons donc un petit coup de pouce au Quartier artisan.

Comment bien organiser la titraille

Cahier Organisation
Crédit photo Bookblock

1) Comme tu peux le constater, il n’y a pas de H1 dans la présente structure. Pourtant, c’est le titre principal le plus essentiel à inclure pour bien se positionner sur les moteurs de recherche. Assure-toi donc de toujours choisir un H1 qui va droit au but, clair et bien précis. Dans le cas de notre exemple, j’inscrirais en H1 « Le Quartier artisan : un OBNL au rayonnement provincial ». Notion importante : comme rédacteur web, on s’en tient à un seul H1 par page. 

2) Par la suite, je favoriserais deux H2 distincts pour énoncer les deux missions du Quartier artisan :

Premier H2 : Dynamiser la région de Mégantic

Deuxième H2 : Rassembler et outiller les artisans entrepreneurs québécois

3) En H3, je mettrais en valeur d’autres sous-titres en lien avec chaque mission. Par exemple, si on prend celle de rassembler et outiller les artisans entrepreneurs, j’inscrirais en H3 les outils, offres d’emplois, etc.

4) Je ne sais pas si tu as remarqué, mais dans la structure actuelle du Quartier artisan, il y a un H3 très, très, très long. Rappelle-toi la règle suivante : 10 à 12 mots maximum par titre!

Et où inscrit-on nos H1, H2 et H3 ?

Pour tes propres textes, c’est bien simple. Tant dans Word que Google docs, tu trouveras comme styles tes fameux Titres 1, 2, 3, etc. Tu te demandes peut-être pourquoi je ne te parle pas des H4,5,6 etc.? Bien qu’ils aient leur rôle à jouer pour l’accessibilité et la structure du texte, ils ne sont pas considérés par les moteurs de recherche. Eh oui, google n’aime que les H1,2 et 3, alors focus là-dessus pour insérer tes mots-clés!

Voilà, tu as désormais plusieurs éléments en poche pour organiser ta structure et fournir au développeur ce dont il a besoin pour une page web cohérente, et bien visible sur les moteurs de recherche. 

Bonne rédaction!