Astuces de structure SEO pour la rédaction de contenu web

Crayons Sharpie Couleur
Crayons Sharpie Couleur

Lire, c’est un luxe. Les gens n’ont pas beaucoup de temps (et ils ont encore moins d’attention). Sur une blogue, il faut trouver son public cible, attirer son attention, puis le captiver pour générer de l’engagement. Chaque article est une opportunité de maintenir l’intérêt de votre public.

Voici donc mes meilleurs conseils pour créer des contenus de qualité clairs, pertinents et engageants.

Le formatage: aller au-delà de Google Docs et de Microsoft Word

flatlay de jouets vintage colorés
Crédit photo Vanessa Bucceri

Lorsque vous écrivez un livre, vous disposez de beaucoup d’espace pour développer vos idées. Les contenus web ont plus de contraintes et doivent donc être présenté différemment, de façon plus digeste.

Faire preuve d’empathie envers votre lecteur Web

Tatiana St-Louis, l’entrepreneuse derrière Aime Ta Marque, souligne l’importance de réfléchir au contenu en fonction du lecteur:

“On parle beaucoup d’empathie pour notre client quand vient le temps de le servir. Mais l’empathie passe également par la façon dont nous lui présentons les informations dont il a besoin pour prendre des décisions éclairées, que ce soit sur nos produits et services ou dans d’autres sphères de sa vie.

En termes de contenu, cette empathie se traduit, entre autres, par des textes qui prennent en compte les niveaux limités d’attention, la difficulté accrue de lire sur un écran contrairement à un support physique, et les différents contextes de lecture (dans une file d’attente, à son bureau, en allaitant,…). Un bon rédacteur web verra donc à aller au-delà du texte lui-même pour penser à une expérience de lecture optimale pour l’utilisateur. Et ça, par ricochet, c’est ce qui va envoyer les bons messages aux moteurs de recherche qu’il s’agit d’un texte de haute qualité et autorité.”

Pour écouter l’entrevue que Myriam Jessier sur la notoriété de marque et le SEO, rendez-vous sur le podcast L’Ambition au féminin.

La réalité est que la plupart des gens ne lisent pas les contenus en ligne

Ils l’écument. Ils lisent sur leur téléphone et se contentent d’un flux d’information pendant leur pause. Avant même de commencer à lire, ils peuvent faire défiler l’article pour voir s’il vaut la peine d’être lu.

Soyez honnête, vous allez sûrement faire la même chose avec cet article

On a beau avoir les meilleures idées du monde, le plus important reste de montrer qu’elles valent la peine d’être lues et comprises. Si les gens passent trop de temps et d’énergie à lire vos contenus pour en extraire les idées, ils passeront à autre chose.

Les lecteurs doivent pouvoir comprendre d’un seul coup d’œil de quoi traite l’article

Ils doivent savoir ce qu’ils vont apprendre et quel type d’information vous leur apportez. Ils doivent voir un article bien organisé et accessible avec des sous-titres, des puces, des paragraphes courts et des arguments serrés. Mais il y a d’autres éléments à prendre en compte…

1. Tout contenu SEO doit être orienté vers le lecteur

Flatlay jouets de couleur orange, bleu et vert
Crédit photo Vanessa Bucceri

“OSEF” est l’abréviation de l’expression “on s’en fout”. L’emploi d'”osef” marque le désintérêt pour ce qui se dit. C’est l’une des plus dures vérités à laquelle nous devons faire face en marketing. Personne n’en n’a rien à faire de vos rêves et de vos objectifs d’entreprise. Le visiteur s’intéresse à la manière dont vous pouvez résoudre ses problèmes et répondre à ses besoins.

Quand on dit qu’il faut être orienté vers vos lecteurs, cela inclut :

  • l’angle de vos articles,
  • leur longueur,
  • le vocabulaire que vous utilisez,
  • la conception et la mise en page du site,
  • vos choix concernant le placement des annonces,
  • la stratégie de liens,
  • et d’autres caractéristiques de l’expérience utilisateur.

N’irritez pas vos lecteurs en leur faisant passer du temps devant des choses inutiles ou en les faisant suivre un labyrinthe de clickbait pour obtenir l’information qu’ils veulent. 

Faites en sorte qu’il soit facile pour les lecteurs de parcourir le contenu et de trouver ce dont ils ont besoin.

2. Une titraille propre et bien pensée

Flatlay Jouets Orange
Crédit photo Vanessa Bucceri

Il faut trouver l’équilibre entre un titre créatif et un titre clair. Dites d’emblée aux lecteurs ce qu’ils retireront de la lecture de votre contenu. Vous êtes là pour offrir aux lecteurs un contenu de qualité. Veillez à ce que votre titre le reflète.

Une structure logique 

N’oubliez pas que les lecteurs écument probablement vos articles. Vos arguments doivent donc être logiques. Vous ne voulez pas que les lecteurs ratent quelque chose et se perdent. S’ils le font, ils ne prendront probablement pas le temps de revenir en arrière. Ils passeront simplement à autre chose.

Avant d’écrire, créez un plan solide. Que vous écriviez un livre ou un billet de blogue, un bon plan est la base d’un bon texte. Déterminez ce que vous voulez dire, et ce que les lecteurs doivent retenir.

Utilisez des sous-titres informatifs

Chaque plateforme de blogue dispose de paramètres pour les rubriques textes. Lorsque vous composez votre contenu, ces paramètres auront l’une des options de formatage au-dessus de la zone de texte. S’ils ne s’appellent pas “Heading 1”, “Heading 2”, etc., ils seront probablement étiquetés avec les abréviations “H1”, “H2”, “H3”, etc.

Dans chaque article, vous ne devez avoir qu’un seul “Heading 1,″ pour le titre de votre article ou de votre fiche produit. 

Utilisez le “Heading 2” pour les sous-titres principaux qui soutiennent le titre de votre article. 

Le “Heading 3” est pour les sous-titres des sous-sections qui se nichent sous les “Heading 2”.

3. Utilisez des phrases et des paragraphes courts

Les lecteurs ne viennent pas sur votre site pour trouver des écrits fleuris et innovants. Ils recherchent la clarté. Allez droit au but. L’œil a besoin de beaucoup de pauses visuelles. 

C’est particulièrement vrai pour les personnes qui lisent sur leur téléphone. Notre conseil: si un paragraphe comporte quatre phrases, il peut presque toujours être coupé en deux. Cela facilite la lecture.

Julie Rochon, stratège en visibilité sur le Web confirme: “Le rythme est hyper important quand on parle de contenu diffusé sur le Web! Qu’il s’agisse d’un article de blogue, de textes informatifs sur un site Web ou de publications sur les médias sociaux, il est nécessaire d’aller droit au but. 

On évite les longueurs (trop de détails, mots qui n’apportent aucune valeur au contenu, etc.) pour se concentrer sur ce qui est vraiment nécessaire à la compréhension du lecteur. Une phrase d’accroche courte, un contenu pertinent et aéré vont donner envie de consommer le contenu en entier plutôt qu’en diagonale. 

Créer du contenu efficace pour le Web et les réseaux sociaux, ça demande de la pratique, mais c’est possible!”

4. Utilisez des listes et des puces

Les listes à puces, c’est facile à scanner et à lire. C’est pour cela qu’on les adore en marketing digital. Utilisez une liste numérotée ou à puces si vous voulez que les lecteurs trouvent rapidement vos points importants. Si vous rédigez un article plus long, pensez à ajouter une liste de points dans un récapitulatif en mode TL;DR à la fin de l’article.

5. Attention à la mise en gras

Le but du texte en gras est d’aider votre lecteur à le scanner, mais attention, ce n’est plus une bonne tactique SEO depuis très longtemps que de mettre du texte en gras. Il ne faut pas mettre les mots en gras pour optimiser votre référencement naturel, mais plutôt pour aider le lecteur à parcourir votre texte.

6. Choisissez des images mémorables pour soutenir une rédaction optimisée

Ipad  et confettis
Les images optimisées pour le SEO, c’est important – crédit photo Brooke Lark

Ne choisissez pas des images génériques que tout le monde a vues des centaines de fois. Essayez de choisir une image qui attire l’attention ou qui suscite l’émotion.

On conseille de placer une image à tous les 100 à 200 mots environ. 

Si vous utilisez des images informatives comme des infographies ou des diagrammes, elles vous permettent de faire valoir votre point de vue plus rapidement qu’un texte. Ce n’est pas nécessairement ce qui va garantir un meilleur positionnement sur Google, mais cela fait toute la différence pour les visiteurs.

7. Conseils de typographie applicables quel que soit le type de contenu

Attention à votre choix de typographie. Les polices de caractères de type “écriture à la main” sont populaires, mais peuvent être difficiles à lire sur le Web. Lorsque vous publier un texte sur le web, attention à ce que:

  • les polices de caractères soient facilement lisible, particulièrement sur un petit écran de cellulaire,
  • le contraste entre la couleur d’arrière-plan et la couleur du texte soit assez prononcé,
  • l’italique soit peut utilisé, car il est plus difficile à lire sur le Web.
Signe de néon rouge long live bacon
Long Live Bacon serait un sujet pour un article de blog en or à mon avis. Crédit photo Antonio Barroro

Le White space a un impact conséquent sur l’expérience

La rédaction de contenu, ce n’est pas tout. Les lecteurs ne veulent pas faire face à du texte entassé. Ils veulent une expérience de lecture agréable et confortable. Laissez des espaces entre vos paragraphes. Laissez un peu d’espace entre vos images et votre texte pour laisser un accès dégagé. Cela rend les choses plus agréables pour votre lecteur.

Utilisez une police de caractère sans empattement

La lisibilité est une stratégie payante en termes de SEO. Les polices sans serif (empattement) sont meilleures pour une lecture plus rapide. Tout designeur vous le dira : le choix de typographie impacte la lisibilité mais aussi l’image de marque d’une entreprise. Les empattements sont les petites lignes qui se détachent du bas des lettres. Vous pouvez les voir facilement dans la police Times New Roman. 

Les polices sans empattement n’en ont pas. Elles sont plus propres, ce qui signifie que nos yeux peuvent les scanner plus rapidement. Parmi les polices sans empattement les plus courantes, on trouve Helvetica et Arial.

Choisissez une taille de police équilibrée

Si vous n’êtes pas certains que la taille de votre police soit trop grande ou trop petite, essayez-la sur différents écrans. Pour le plus grand bonheur des lecteurs et un référencement optimal, vous devez vous assurer qu’elle est bien lisible sur les téléphones et les ordinateurs portables.

8. Une des bonnes pratiques méconnue : ne jamais écrire les chiffres

Tasse à café noire avec inscription 80 20
Le 80/20, c’est une bonne stratégie ! Crédit photo Austin Distel

37 conseils SEO, c’est plus facile à lire que trente-sept conseils SEO. Je sais que les livres de grammaire ne sont pas d’accord, mais sur le web, “37” aide à réduire la charge cognitive du lecteur. C’est un conseil que les professionnels intègrent rapidement une fois qu’on en parle. Considérez-vous informés maintenant.

9. Inclure un appel à l’action (CTA)

Donnez aux lecteurs un aperçu des points à retenir. Puis, lancez-leur un appel à l’action spécifique. Que voulez-vous qu’ils fassent ensuite? Qu’ils visitent votre site web? Qu’ils regardent une vidéo de l’une de vos conférences? Qu’ils s’inscrivent à votre cours de marketing en ligne? Qu’ils lisent un autre de vos articles?

Le but de l’appel à l’action est de donner le pouvoir à vos lecteurs de passer à la prochaine étape dans leur parcours, pas de leur faire un discours de vente.

La rédactrice Web Annie Picard, de Slasheuse.co, conseille de choisir un appel à l’action clair qui indique au lecteur exactement ce qui va se passer.

“C’est la mode de choisir des appels à l’action un peu flous tels que “Passer au prochain niveau” ou “Oui je suis prête à être émerveillée”. Cela ne veut rien dire pour le lecteur. Choisissez plutôt des appels à l’action comme “Acheter la formation”, “Rejoindre la liste d’attente” ou “Écouter l’épisode de podcast”. Cela indique aux lecteurs ce qui se passera s’il clique sur le lien.

En tant que rédacteur Web, nous devons diriger clairement le parcours du lecteur.”

Et maintenant ? Il ne reste plus qu’à appliquer ces règles simples

Maintenant que tout ça est dit, la prochaine étape pour vous est tout simplement d’améliorer votre rédaction Web pour les robots des moteurs de recherche et les humains. Que ce soit avec nous lors d’un webinaire ou d’une formation, ou bien en mode Do-It-Yourself, on compte sur vous pour ne pas produire des articles tristes et mal formatés que personne ne va lire.