Euh…Est-ce que ces 5 erreurs de marketing de contenu ruinent votre référencement ?

erreurs de marketing qui nuisent au référencement Web

Saviez-vous que plus de 40 % des revenus d’une entreprise proviennent du trafic organique ? Par expérience, le SEO représente 60% du trafic d’un site Web. C’est pourquoi certaines entreprises dépensent jusqu’à 5 000 dollars par mois en SEO.

Mais il y a un problème : si vous ne créez pas un contenu qui stimule votre public cible et le convainc de rester, il vous sera difficile de vous positionner. Cela signifie que votre budget d’optimisation des moteurs de recherche pourrait être gaspillé. Il est toujours possible d’investir du temps dans des articles de blog de 3 000 mots qui n’ont pas d’impact, sans parler des nombreuses mises à jour d’algorithmes qui nous arrivent à l’improviste (la plus récente ayant entraîné une perte de plus de 50 % du trafic organique des sites web).

Vous n’avez pas envie de revoir toute votre stratégie de contenu ?

Je ne vous en blâme pas

Mais vous allez devoir corriger ces erreurs de marketing de contenu si vous voulez avoir une chance de générer du trafic organique.

Est-ce que vous comprenez le référencement ?

comprendre le référencement Web

L’une des plus grandes erreurs que je vois chez la nouvelle génération de spécialistes de contenu est un manque de compréhension des bases du référencement naturel. Aujourd’hui, l’amélioration des algorithmes de Google a permis aux marques et aux spécialistes d’attirer du trafic organique en se concentrant uniquement sur le contenu de qualité. La réalité est que faire du marketing de contenu sans une analyse de mots-clés solide, sans optimisation de la page, c’est vraiment dur…Vous obtiendrez sûrement quelques succès mais sans optimisation, vous allez perdre une tonne de temps.

Pour élaborer une stratégie de marketing de contenu à toute épreuve, mais ils doivent également savoir comment cela se rapporte à l’optimisation des moteurs de recherche, et les ficelles qu’ils doivent tirer (ou plus exactement, les mesures qu’ils doivent prendre) pour classer leur contenu de manière organique.

Une fois que vous aurez maîtrisé cela, voici les erreurs que vous devrez éviter :

1. Laisser le vieux contenu à l’abandon

laisser son vieux contenu tomber

Il est facile de penser que tout dans le monde du marketing doit aller vite. Mais le marketing de contenu ? Il n’a pas besoin d’aller aussi vite, surtout si les ressources que vous créez sont pérennes (contenu evergreen), comme un tutoriel. Bien souvent, vous pouvez redonner une meilleure visibilité à vos anciens contenus.

Voici pourquoi vos anciens contenus sont une mine d’or SEO

  • Produire constamment de nouveaux contenus peut être une perte de temps tandis que l’optimisation d’un contenu existant est plus rapide et souvent plus payante.
  • L’ancien contenu dans lequel vous avez déjà investi du temps, des efforts et des 💰 pourrait attirer des milliers de visiteurs organiques avec quelques optimisations.

La plus grosse erreur que je vois est d’écrire pour Google, plutôt que d’écrire pour votre public cible. Il faut produire des contenus agréables à lire que les lecteurs vont avoir envie de partager sur les réseaux sociaux. Il faut une bonne lisibilité, des images amusantes, des citations pertinentes et des titres accrocheurs. Même si vous ne modifiez pas radicalement votre ancien contenu, vous pouvez avoir du succès avec des contenus antérieurs n’étant pas particulièrement pensé pour le SEO.

Cet article n’avait pas été mis à jour depuis des années

Lorsqu’ils sont mis à jour, vos articles peuvent fréquemment connaître une augmentation de 15 à 30 %, ce qui est significatif puisque ces messages représentent déjà une part importante du trafic global du site. Vous pourriez passer à côté d’une augmentation de 15 % du trafic organique, au moins, si vous ne mettez pas à jour l’ancien contenu.

Comment déterminer les pages avec lesquelles vous devez commencer ?

  1. Utilisez les outils à votre disposition
  • Google Analytics : trouver les pages dont le trafic de recherche est en baisse
  • Google Search Console : trouver les pages sur la seconde page.
  1. Ensuite, pour chaque élément de contenu, optimisez les choses suivantes :
  • Nouveaux visuels
  • Nouvelles références et mise à jour des données
  • Mettre à jour les liens internes vers des nouveaux contenus publiés
  • Remplacer les liens brisés
  • Nouvelle recherche de mots clés
  • Modification des balises meta titre et description
  • Mise à jour des titres et sous-titres.

2. Ne pas prendre en charge les pages générées automatiquement

il faut gérer les pages générées automatiquement

Si vous publiez régulièrement de nouveaux contenus, il est possible que votre CMS génère automatiquement de nouvelles pages pour vous. Permettre à des centaines de pages générées automatiquement d’encombrer votre site pourrait vous désavantager sur le plan du référencement, surtout si elles sont laissées à l’abandon.

Exemples de pages générées automatiquement par votre CMS :

  •     Pages catégories
  •     Pages tags
  •     Pages d’auteur.

Cela génère une tonne de pages de mauvaise qualité qui font baisser la crédibilité globale de votre site Web.

Alors, comment rendre ces pages SEO-friendly ?

Faites une recherche sur votre CMS pour comprendre le type de pages générés automatiquement. Vous avez deux options :

  • Optimiser : Rafraîchir les balises meta ; ajouter du texte alternatif pour les images ; rédiger un nouveau contenu ; optimiser pour un mot-clé à longue queue
  • Supprimer : et rediriger l’ancienne URL vers une page de meilleure qualité et plus pertinente.

Vous vous sentez nerveux à l’idée de supprimer ou de rediriger des pages parce que vous perdez une bonne partie des pages indexées par Google ? Ne paniquez pas. N’oubliez pas : c’est la qualité qui compte, pas la quantité.

3. Publication de contenus générés par les utilisateurs (guest-blogging)

surveiller le guest blogging sur votre site

Ouvrir votre site aux contributeurs est un moyen fantastique de générer du contenu à plus grande échelle. Mais si vous ne surveillez pas attentivement le contenu publié par votre réseau, vous risquez d’impacter votre référencement.

Pourquoi ? Parce que des contributeurs externes à votre site web pourraient publier :

  •     Du contenu mince
  •     Un contenu trop promotionnel
  •     Contenu optimisé pour un mot clé que vous ciblez déjà avec un autre contenu
  •     Contenu dupliqué, déjà publié en ligne.

Aucun de ces types de contenu n’est favorisé par Google. Il faut appliquer des directives strictes pour les contributeurs. Interdiction de publier sans votre approbation, et n’ayez pas peur de rejeter un contenu qui ne correspond pas à vos directives.

4. Optimiser pour les mauvais mots-clés

quand vous optimisez pour les mauvais mots-clés

Il faut commencer par l’optimisation des mots-clés ; les mots-clés sont le langage de Google. Mais trouver les mots-clés que vous devriez cibler sur votre site web, c’est une recherche qui vaut son pesant d’or.

Qu’est-ce qu’on entend par optimiser pour les mauvais mots-clés ?

Des mots clés et des phrases qui sont liées à votre entreprise mais qui n’amènent pas des visiteurs prêts à convertir avec vous pourrait faire baisser le ROI de votre SEO. Pourquoi ? Parce que même si vous générez un trafic organique important, les personnes qui consultent votre contenu ne vont pas acheter.

Découvrez les mots-clés pour lesquels vous devriez vous classer en identifiant un mot-clé global qui correspond à votre produit ou service. Ensuite, utilisez des outils comme SERPStat pour trouver des mots-clés similaires que votre public est susceptible de rechercher. Voici les métriques à considérer :

  • Volume mensuel de recherche : Combien de personnes recherchent le mot-clé chaque mois ? Essayez de trouver les personnes dont le volume de recherche est faible ou moyen, car la concurrence est limitée et il pourrait être plus facile de se positionner
  • Compétition : est-ce qu’il y a de la compétition PPC ? Est-ce que d’autres experts en marketing sont prêts à investir de l’argent pour être visible sur ce mot clé ?
  • Difficulté : serait-il facile de se classer pour ce mot-clé ?

Vous pouvez également réaliser un rapport SEO sur vos concurrents en utilisant des outils comme SERPStat, pour dévoiler les termes de recherche pour lesquels vos concurrents se classent (et que vous ne ciblez pas déjà).

Combinez les résultats de votre recherche par mot-clé, et décidez d’une combinaison de phrases courtes et longues. Veillez à ce que chaque mot-clé soit en rapport avec votre produit/service, ou qu’il résolve un point sensible de votre clientèle cible. Ensuite, commencez à créer un contenu qui les cible sur votre site. Vous devriez constater une augmentation du nombre de visiteurs provenant des moteurs de recherche.

5. Oublier de surveiller les liens internes et les erreurs 404

Les liens internes jouent un rôle très important dans le référencement. Ils permettent aux robots des moteurs de recherche d’explorer et d’indexer de nouvelles pages tout en améliorant l’expérience utilisateur. Ces deux facteurs améliorent votre SEO.

Il va sans dire que chaque élément de contenu que vous publiez doit contenir des liens internes. Mais parfois, vous oubliez de surveiller les liens internes que vous créez. Avec le temps, vous risquez de supprimer des pages, de changer d’URL et de déplacer le contenu de votre site. Et si vous ne redirigez pas ces anciennes URL vers la nouvelle page, vos liens internes pourraient rapidement devenir un véritable champ de bataille.

Pourquoi ? Parce que ces anciennes URL mèneront à 404 pages

Elles ne sont pas accessibles aux personnes qui les cliquent, ce qui entraîne une mauvaise expérience utilisateur. Assurez-vous d’inclure une poignée de liens internes dans chaque nouveau contenu et redirigez toujours les anciennes URL (à l’aide d’un outil comme SEO Press) vers la page la plus pertinente.

Optimisez votre page d’erreur 404

Essayez de rendre un lien brisé amusant, et essayez de faire en sorte que votre public se sente moins frustré :

  • Une barre de recherche pour aider l’utilisateur à trouver ce qu’il cherche
  • Lien vers vos messages les plus populaires
  • Offrir un petit contenu exclusif pour s’excuser.

Conclusion

les erreurs à éviter pour le référencement Web

Le référencement joue un rôle énorme dans toute stratégie de marketing de contenu. Les articles de blog, les descriptions de produits et services, etc. ont tous un impact sur la façon dont Google considère votre site web. Vous devrez convaincre à la fois Google et votre public actuel.

Petit récapitulatif :

  • La plus grande erreur que je vois est d’écrire pour Google, plutôt que d’écrire pour votre public cible. Écrivez pour les gens
  • Rendez le contenu original et suffisamment divertissant pour le partager. Écrivez de manière à ce qu’il soit lisible, avec des images amusantes, des citations et des titres intrigants qui donnent envie de lire davantage
  • Et créez des liens vers d’autres messages sur des sujets connexes pour garder ces lecteurs sur votre site et vous assurer qu’ils reviendront
  • N’oubliez pas de vérifier constamment la lisibilité et la qualité de chaque contenu que vous publiez.