Utiliser Google Analytics 4 avec Google Tag Manager

Parcourez notre analyse concernant l’utilisation de Google Analytics 4 avec l’appui de Google Tag Manager.

Cela fait des années que Google Tag Manager (GTM) est une solution idéale pour installer une propriété Universal Analytics, envoyer des événements à cette dernière et mettre en place un certain nombre de paramétrages (plus ou moins avancés) sans ou avec moins de développement Web nécessaire.


Mais qu’en est-il pour Google Analytics 4 (GA4) ?

Une intégration toujours aussi complète

Bien que les manières de procéder pour Google Analytics 4 aient sensiblement changé (nous y viendrons plus tard), l’intégration de l’outil dans Google Tag Manager est tout aussi poussée que dans le cas de Universal Analytics.


Au sein de GTM, vous retrouverez des balises spécialement prévues pour GA4 qui vous permettront d’installer une propriété et d’envoyer des événements. C’est aussi en leur sein que vous retrouverez un certain nombre de paramétrages, comme les propriétés utilisateurs, les paramètres d’événements et plus.


Vous pouvez bien entendu continuer à utiliser les autres fonctionnalités offertes par Tag Manager - comme les variables, les déclencheurs, etc. -, déjà très utiles pour des balises Universal Analytics.

Les balises Google Tag Manager pour Google Analytics 4

Installer Google Analytics 4 : la balise de configuration

Le point de départ est l’installation de votre propriété Google Analytics 4.


Rappelez-vous, dans le cas de Universal Analytics, cela se faisait en utilisant UNE balise “couteau suisse” qui couvrait les différentes sortes de suivi qu’on pouvait vouloir. Pour Google Analytics 4, on dispose d’une balise spécifique pour ce faire : celle de configuration. Elle remplace par la même occasion la variable de configuration qu’on pouvait utiliser pour Universal Analytics.


Si vous souhaitez en savoir plus, découvrez comment installer google analytics 4 avec Tag Manager.

Créer des événements pour Google Analytics 4

En ce qui concerne les événements, là encore, Google Tag Manager nous propose un type de balises dédié. Attention, les événements de Google Analytics 4 diffèrent de ceux utilisés avec Universal Analytics.


Vous vous en rendrez vite compte lorsque vous utiliserez la balise Google Tag Manager d’événement pour Google Analytics 4. Pour utiliser celle-ci, vous devez obligatoirement spécifier un nom d’événement (ex : “scroll_depth”) et vous pouvez spécifier un/des paramètre(s) avec valeurs associées pour récolter des informations additionnelles lors de son déclenchement. Vous pouvez également ajouter des propriétés utilisateurs, ces informations centrées sur l’usager.


Mise à part ces spécificités, cette balise fonctionne comme celle de Universal Analytics avec type de suivi événement activé : vous devez lui assigner un nom, un/des déclencheur(s) et potentiellement un dossier. Et vous pouvez y attacher des paramétrages avancés liés au séquençage de déclenchement notamment (à savoir que de nouvelles options sont disponibles, liées au consentement).

Quelques nouveautés additionnelles

Jusqu’à présent, malgré les quelques changements au niveau du fonctionnement des balises, on constate surtout qu’il n’y a rien de révolutionnaire quant à l’usage de GTM pour GA4.


Notons toutefois que Google Tag Manager propose de nouvelles fonctionnalités liées aux évolutions apportées par Google Analytics 4.


Outre celles que nous avons déjà vues, mentionnons les nouveaux déclencheurs liés au consentement des usagers. Rappelons que GA4 est une réponse aux nombreux problèmes rencontrés par Google en lien avec la question de la récolte des données privées (notamment en Europe). L’un des outils déployés par l’entreprise à cet effet est la possibilité de déclencher des balises sur la base d’un état de consentement (à paramétrer de votre côté). Tag Manager propose même un système de gestion du consentement centralisé qui vous permet d’analyser comment vous prenez en charge la question au niveau de chaque balise.


Il est fort à parier que la plateforme de gestion balises gagnera en fonctionnalités dédiées à GA4, comme cela a pu être le cas avec Universal Analytics au fil du temps.

Vous en voulez plus ? Voici d'autres lectures