Où est le taux de rebond dans Google Analytics 4 ?

Découvrez ce qu’est devenu le taux de rebond dans Google Analytics 4 et comment analyser l’engagement dans cette nouvelle version.

Si vous avez une connaissance même modérée de Google Analytics, vous connaissez sans doute le taux de rebond. Cette statistique, qui, pour la définir simplement, vous fournit le pourcentage de sessions (visites) n’ayant compris le chargement que d’une page, est très utilisée dans l’industrie et est souvent regardée comme un indicateur d’engagement clé pour un site Web.


Avec la nouvelle version de Google Analytics, Google Analytics 4 (GA4), on pourrait donc s’attendre à la retrouver. N’est-ce pas ?

Où trouver le taux de rebond dans Google Analytics 4 ?

Eh bien non ! La mauvaise nouvelle est que GA4 ne propose pas cette statistique. Si vous l’avez cherchée partout, rassurez-vous, ce n’est pas de votre faute, elle a été retirée par Google.


Vous ne pouvez simplement pas trouver le taux de rebond dans Google Analytics 4.

Son remplaçant : le taux d’engagement

Avec GA4, Google a en fait choisi de proposer le taux d’engagement, soit le pourcentage de sessions ayant enregistré un engagement (c'est-à-dire ayant duré 10 secondes au moins, ayant enregistré le déclenchement d’au moins un événement de conversion ou ayant compris au moins 2 pages vues).


Le taux d’engagement remplace le taux de rebond et vous le retrouverez dans la plupart des rapports proposés par défaut par Google Analytics 4.


On peut voir en ce changement une volonté de miser sur des informations plus positives, centrées sur l’engagement (défini de manière plus large).

Est-ce que le taux de rebond est un taux d’engagement inversé ?

Il a été suggéré par certains de calculer dans Google Analytics 4 le taux de rebond en soustrayant simplement le taux d’engagement à 100 % (ex : si votre taux d’engagement est de 73 %, votre taux de rebond serait de 100 - 73 = 17 %), car ce dernier est simplement l’inverse du premier.


Cette logique ne tient pas vraiment, car si l’on reprend la définition du taux d’engagement, rappelez-vous qu’il inclut aussi les sessions ayant enregistré au moins une conversion et/ou ayant duré au moins 10 secondes. En procédant comme décrit ci-haut, vous obtenez un taux bien plus bas que le taux de rebond comme calculé dans Google Analytics 4 et qui n’a pas totalement la même nature.

Peut-on recréer le taux de rebond avec Google Analytics 4 ?

Techniquement, oui. Il serait possible de recréer, dans un outil comme Google Data Studio, par exemple, le taux de rebond en retournant le ratio des sessions ayant enregistré qu’un événement de type “vue”.

Pourquoi la perte de cette statistique n’est-ce pas une si mauvaise nouvelle

À chaque fois que nous annonçons la nouvelle à nos étudiants ou clients, nous avons l’impression que nous venons de leur dire que le monde arrive à sa fin.


La vérité est que :


  1. le taux de rebond est une statistique souvent sur-utilisée et mal interprétée / exploitée. En en discutant avec Raphael Calgaro, propriétaire et analyste chez Intelligence Guarana et organisateur des Digital Analytics Meetups de Montréal, voici ce qu’il avait à dire à ce sujet : “Le taux de rebond a été controversé au moins depuis que je suis dans l'industrie (2008). Le problème est que les gens l'ont utilisé à tort et à travers comme un KPI. Pour beaucoup de gens, il s'agit d'une métrique qui indique hors de tous doutes la performance de ton site. Pour certains, ça indique la performance des sources de trafic en général. La métrique est souvent prise au niveau du site au complet et comme tu le sais probablement, ça n'indique pas grand chose sur quels sont les problèmes à régler.”
  2. le taux d’engagement est une donnée sensiblement similaire dans sa nature qui permet d’obtenir des informations assez proches (comme indiqué plus haut).


Nous vous recommandons donc d’utiliser ce dernier et/ou d’autres statistiques en complément en rapport avec l’engagement sur votre site / app. Et n’oubliez pas, le contexte pour utiliser ce genre de données reste clé !


Vous en voulez plus ? Voici d'autres lectures