Rédiger un bon brief de contenu SEO : mode d'emploi

Un brief de contenu SEO est la clé pour assurer un contenu qui se positionne bien dans Google et qui génère du trafic organique sur le long terme.

Pour obtenir un bon contenu qui est pensé pour les humains et pour les robots, il faut un brief de rédaction robuste. Le but est de vous permettre de produire du contenu qui se classe en tête des moteurs de recherche. De nombreux spécialistes du marketing et propriétaires de sites Web embauchent d'autres personnes pour créer leur contenu. On vous explique tout sur l'art de monter un brief SEO Un résumé de contenu est un ensemble d'instructions pour guider un rédacteur sur la façon de rédiger un élément de contenu SEO. Ce contenu peut être un article de blog, une page de destination, un guide ou toute autre initiative nécessitant du contenu.

À quoi sert un brief SEO ?

Un brief de contenu SEO est un document qui contient toutes demande à un rédacteur professionnel d'écrire des textes de qualité qui ciblent une requête spécifique. Le but est de se positionner dans les résultats des moteurs de recherche et d'attirer du trafic qualifié. 

Un brief contient des instructions claires, un mot-clé principal cible, le public cible, l'intention de recherche, le titre de la page et un aperçu du contenu. Sans un brief de contenu, vous risquez de recevoir un contenu qui ne correspond pas à vos attentes et qui nécessitera plus de révisions. C'est une perte de temps et d'argent.

Il faut se faire comprendre pour obtenir un contenu optimisé

En règle générale, les briefs de contenu sont rédigés par un expert SEO ou un stratège quand il y a un besoin marketing spécifique. L'objectif est d'instruire la rédactrice sur la création de contenu pour cibler une intention de recherche spécifique dans le but de générer du trafic à partir des moteurs de recherche.

On ne peut pas juste fournir un mot-clé à un rédacteur et s'attendre à ce que celui-ci produise un article de blog qui se positionne bien. Un brief contenu bien pensé et bien structuré garantit qu'il n'y a pas de malentendus entre le client potentiel et le rédacteur de contenu.

Les avantages des briefs de contenu sont :

  • Moins d'allers - retours, de révisions et de réécritures.
  • Pour une production de contenu plus rapide
  • Une bonne organisation pour soutenir la stratégie de contenu
  • Couverture thématique, classements plus élevés et trafic.

Moins de révisions et de réécritures.

L'édition de la copie fait partie intégrante du processus de création de contenu, mais lorsque les rédacteurs écrivent à partir d'un brief, il devrait y avoir moins de révisions et de réécritures.

Pour une production de contenu plus rapide

Fournir un brief de contenu signifie qu'un rédacteur peut se concentrer sur la rédaction de contenu plutôt que de s'inquiéter au niveau du SEO. 

Une bonne organisation pour soutenir la stratégie de contenu 

Lorsque vous travaillez avec une équipe de pros de la rédaction, il est important d'avoir des directives claires sur ce que chaque membre de votre équipe de contenu doit produire. Si tout le monde suit le même processus, vous allez pouvoir obtenir une qualité et une cohérence nécessaires. 

Couverture thématique, classements plus élevés et trafic.

Si vous voulez que votre contenu se positionne bien, votre contenu doit couvrir un sujet en profondeur. Le temps passé à la création d'un brief de contenu garantira que tout ce qui est nécessaire pour soutenir les efforts de la rédactrice sera dans les instructions. Voici comment créer un brief de contenu SEO étape par étape.

Étape 1 : Ciblez un mot-clé pertinent 

Les mots clés sont les termes ou expressions que des humains vont taper dans une barre de recherche pour trouver des réponses. On sélectionne les mots-clés grâce à une recherche de mots-clés, qui informe la stratégie de contenu. Le scénario idéal : ciblez un mot clé par page dans votre site pour éviter les problèmes de cannibalisation.

En incluant le mot-clé principal dans le brief, l'objectif est clairement indiqué. En utilisant un outil de recherche de mots clés, vous pouvez obtenir des tonnes d’idées et des milliers de mots clés qui pourraient être pertinents pour votre entreprise. Idéalement, il faut fournir un mot-clé principal et des mots-clés secondaires. 

Étape 2 : Préciser l’intention de recherche ciblée

Après avoir décidé du mot-clé à cibler, la prochaine étape importante consiste à comprendre l'intention derrière cette requête. L'intention utilisateur est ce que les utilisateurs veulent accomplir lorsqu'ils effectuent une recherche et constitue un objectif fondamental d'un moteur de recherche. Une intention de correspondance de page fonctionnera bien dans les résultats de recherche.

Parfois, il est facile de comprendre l'intention derrière un mot-clé. Chaque requête ne nécessite pas le même degré d’analyse. En effet, les requêtes du type “restaurant de dim-sum à Montréal” est bien plus direct qu’une requête du type “REER”.

Étape 3 : choisir le bon format de contenu

Le format s’accorde avec l'intention. Il faut prendre en considération les types de contenus que Google affiche pour la requête cible. Pour utiliser le même exemple de mot-clé, si on Google “diversité en entreprise”, les articles les mieux classés répondent à des questions sous forme d’articles. Cela aide mieux l'écrivain à comprendre quel format de contenu est susceptible de fonctionner le mieux.

‍Il faut fournir des instructions sur le type de contenu à créer.

Par exemple, si mon mot-clé est “diversité en entreprise”, je peux voir dans la page SERP que Google suppose une intention d'information, basée sur le fait que le classement des URLs est en grande partie des articles d'information.

Voici un tableau pour vous aider à bien comprendre quel type de contenu s'aligne avec quel type d'intention de contenu. 

Ce tableau ne couvre pas tous les types d'intentions de l'utilisateur. En voici d'autres : guide pour les débutants, page pillier, brief de mise à jour de contenu, etc.

Étape 4 : Sujets à couvrir et questions connexes auxquelles répondre

Choisir le mot clé principal aide la rédactrice à comprendre le sujet principal de l'article, mais s'arrêter là signifie que vous risquez d'écrire quelque chose qui ne répond pas de manière exhaustive à l'intention de la requête.

C'est pourquoi on aime inclure une section « sujets à couvrir / questions connexes auxquelles répondre » dans nos briefs SEO. C'est ici qu’on répertorie tous les sous-thèmes identifiés. On aime utiliser alsoasked.com, answerthepublic.com ou bien les résultats de recherche de Google. Par exemple, si mon mot clé est “diversité en entreprise”, on peut voir des questions directement dans Google.

Le bas de l'entonnoir (BOFU ou “achat”) est approprié si l'intention de la requête est d'effectuer un achat ou d'effectuer une conversion.Middle-of-funnel (MOFU ou “conscience de la solution” ou “considération”) est approprié si l'intention de la requête est de comparer, d'évaluer les options ou d'indiquer que le chercheur connaît déjà votre solution.Top-of-funnel (TOFU ou “conscience du problème”) est approprié si l'intention de la requête est informative/éducative/inspirante.Il faut indiquer à quelle étape de l’entonnoir de conversion correspond ce contenu :

Quoi inclure dans le brief de contenu ?

Un bon brief de contenu contenu comprend les éléments suivants.

  • Mot clé cible
  • Pays/Public
  • Intention de l'utilisateur
  • Ton/style rédactionnel
  • Format du contenu
  • Maillage interne (liens internes à faire)
  • Questions connexes

Bonus : inclure un aide-mémoire

Les rédacteurs ont différents niveaux d'expertise en référencement. On conseille d’inclure un aide-mémoire pour le référencement : des conseils et des ressources pour aider les rédactrices avec des éléments importants pour le référencement on-page.

  • À quoi correspond une meta titre et une meta description ?
  • Qu’est-cequ’un H1, H2, H3 ?
  • Google veut classer le contenu qui répond à la requête, pas seulement des mots clés fourrés dans une page. Si le contenu ne correspond pas à l'intention de la requête, ce qui signifie qu'il a peu ou pas de probabilité d'être classé.
  • Ne privilégiez pas les mots-clés avec un volume élevé par rapport à une correspondance d'intention élevée
  • Bien qu'apparemment similaires, certains mots-clés ont en réalité des intentions totalement différentes.
  • Les outils de mots clés sont utiles, mais ils ne reflètent pas parfaitement la demande de recherche. Pour y voir plus clair, vous pouvez utiliser des outils tels que Google Trends ou même Google Search Console (si vous avez déjà du contenu sur un sujet tendance ou un sujet similaire sur votre site, vous devriez pouvoir voir les impressions/intérêt monter en flèche en quelques jours).
  • Il n'y a pas de nombre magique de fois où vous devez coller un mot-clé dans votre copie afin qu'il se classe pour ce terme. Il faut se concentrer à répondre de manière complète à l'intention de recherche.

Étape 5 : Opportunités de liens internes et externes

Pour prendre cela en charge, il faut inclure ces deux éléments :

  • Contenus pertinents vers lesquels on devrait pointer via un lien interne. Il faut fournir une liste.
  • Contenus existants dans la même thématique qui pourraient pointer vers l’article. Répertoriez toutes les URLs de votre site qui mentionnent votre sujet pour qu’une fois que votre nouvel article en ligne, vous puissiez inclure des liens vers votre nouvel article pour améliorer son référencement.

Astuce

Le deuxième élément est particulièrement important, car l'ajout de liens vers votre nouveau contenu peut l'aider à être indexé et à commencer à se classer plus rapidement. Un moyen rapide de trouver des opportunités de liens internes consiste à utiliser l'opérateur « site : » dans Google. Exemple concret : site:pragm.co “audit SEO” permet de trouver les articles parlant du sujet “audit SEO”.

Étape 6 : Créer un plan basé sur l'analyse SERP et le type de contenu

Il faut fournir des consignes pour aider la rédactrice à structurer le contenu pour permettre aux moteurs de recherche de comprendre le contenu et aux utilisateurs d'accomplir ce dont ils ont besoin à partir de la page. 

Analyser le contenu concurrent

Recherchez votre requête cible pour voir le top 3 des résultats qui sont les contenus à déloger ! C'est une bonne idée d'indiquer à votre rédacteur comment les utiliser au mieux :

  • Quel est notre point de vue unique sur ce sujet ?
  • Avons-nous des données uniques que nous pouvons utiliser sur ce sujet ?
  • A quels experts (internes ou externes) pouvons-nous demander des citations à inclure sur ce sujet ?
  • Quels visuels ou graphiques rendraient cela plus attrayant visuellement que ceux de nos concurrents ?

Étape 7 : Fixez une date limite pour chaque nouvel article

Si votre rédacteur utilise l'éditeur d'un outil comme Frase.io pour rédiger, il peut sélectionner une date au sein du tableau de bord du document. Vous pouvez aussi utiliser votre outil de gestion de projet pour gérer le calendrier de publication. 

Résumé 

Vous pouvez créer des briefs de contenu générés par l'IA, avec des solutions comme Frase, Open AI ou bien Rytr.me. Cependant, nous conseillons de les rédiger à la main. Le but d'un bon briefing de contenu étant de bien contrôler la rédaction d 'articles. Le but est de produire des contenus liés à une stratégie de contenus, une stratégie éditoriale ET une stratégie SEO. Il ne faut jamais produire du contenu uniquement optimisé pour le référencement. 

Vous en voulez plus ? Voici d'autres lectures